Lamothe Abiet Bois » Œnobois – Gamme Lamothe Abiet » Ils ont testé pour vous !

Ils ont testé pour vous !

  • 2 mai
La cave de Cap Leucate, situé dans le département de l’Aude, regroupe près de 1400 hectares de vignes qui s’étendent depuis le plateau de Leucate (site naturel remarquable inclus dans le périmètre Natura 2000), jusqu’aux hauts terroirs schisteux de Quintillan. Les cépages historiques carignan, grenache noir, syrah, mourvèdre, cinsault, côtoient des cépages implantés plus récemment viognier, chardonnay, cabernet-sauvignon, sauvignon, caladoc, marselan et merlot. Stéphane Roques, œnologue de la cave, est très soucieux du respect du terroir qui fait la richesse et la variété de ces vins. Il vinifie à la fois des vins de France et de cépages, mais aussi des vins d’AOC à forte personnalité. Pour vinifier les 60000hL de la cave, Stéphane Roques a mis en place des procédés techniques spécifiques, qui associent tradition et modernité. Les produits Œnobois font partie intégrante de certains de ces procédés de vinification et d’élevage.
Vins rouges : « Lors des vinifications des cépages rouges, notre objectif est d’atteindre une belle concentration et du fruit, mais pour certaines vendanges, la maturité phénolique est parfois incomplète. L’utilisation du granular Œnofresh est un bon moyen de valoriser ces matières. Je l’utilise à 3 g/L dès l’encuvage sur les VDP avant tout pour l’apport de sucrosité. Mais c’est aussi vrai complément en cœur de bouche : Les tanins sont plus fondus, enrobés et la perception végétale gommée. Pour certains lots où nous pressentons des tanins plus durs ou des cépages comme le Carignan au caractère plus végétal j’associe aux granular Œnofresh, des copeaux de chêne US Médium, à hauteur de 1 g/L. L’action est alors très rapide : le déséquilibre végétal s’estompe, et les tanins sont moins durs grâce à un cœur de bouche plus plein et offrant plus de sucrosité et de douceur. Les copeaux ajoutés en vinification jouent un rôle très intéressant dans la préparation des vins de belle concentration à l’élevage en barrique : En effet, à la dégustation, on remarque que les lots présentent une meilleure intégration du caractère boisé. » Vins rosés « Les vins rosés que l’on vinifie actuellement doivent allier douceur, sucrosité tout en ayant du pep’s et un fruité frais. J’utilise des copeaux FR Fresh à 0.7 g/L : à cette dose faible, le bois joue un rôle d’exhausteur de fruit tout en respectant les caractéristiques de la matière première. L’idée est de suggérer sans donner de perception boisée. Sur rosé, certains bois frais peuvent amener de la dureté mais pas ici du fait des faibles doses d’ajout. Les tanins sont très fondus voire imperceptibles et il y a un renforcement du cœur de bouche participant à un meilleur équilibre. Et pour un rapport qualité/ prix vraiment intéressant. Enfin, nous avons également pu constater que les rosés vinifiés avec des copeaux FR fresh présentent souvent une meilleure stabilité protéique. Certaines années, cela nous a permis de réduire d’environ 70 % la dose de bentonite utilisée. Le bénéfice sur rosé est alors double : à la fois organoleptique (traitement bentonite réduit) et économique… »